Select Page

Préface

Préface

J’adore la guitare. J’adore tout ce qui s’y passe. La forme, le son, oui, même l’odeur.

Depuis que j’ai tenu une guitare à la main pour la première fois, j’y passe presque toute ma vie. Tous les matins, je me rendais d’abord à pied à la machine à café, puis directement à mon lieu de travail. Et tous les soirs, je m’endormais en sachant que le lendemain serait plein de musique, avec six cordes et des idées toujours nouvelles.

Aujourd’hui, ma propre pièce n’est plus le centre de mon monde, et le temps que j’ai passé sur scène me semble être un rêve lointain.

Mais la guitare reste pour moi l’un des instruments les plus merveilleux, et elle continuera à déterminer ma vie à bien des égards.

 

Mais malheureusement, la guitare n’est plus une salle de concert intéressante. La plupart des gens ne connaissent que la guitare dans les mains de rock stars vieillissantes ou comme un ajout agréable aux feux de camp romantiques.

C’est vraiment dommage, parce que la guitare a tellement plus de potentiel que ça.

La guitare fait partie de notre histoire depuis des siècles. Et même si elle a été éclipsée par d’autres instruments la plupart du temps, elle a toujours tenu les gens occupés et profondément touchés.

 

En y regardant de plus près, vous découvrirez ses traces partout.

Au XVIe siècle en Espagne, à la cour de Louis XIV, ou même lors de sa première floraison à Vienne et à Paris.

La guitare a toujours fait partie de notre histoire musicale, et grâce aux deux grands Espagnols F. Tarrega et A. Segovia, elle a été encore plus remarquée par le public au début du siècle dernier.

Mais même si la guitare a eu son moment pendant longtemps, tout l’amour et l’estime qu’elle mérite commence à disparaître.

 

Ceci est lié à un certain problème que nous, les guitaristes, devons résoudre. Entre les œuvres pour luth de Bach et les compositions du XXe siècle, il y a une lacune dans la littérature pour guitare qui est difficile à combler.

Un critique a dit un jour : « Pour la guitare, il y a des œuvres insignifiantes de compositeurs importants et des œuvres significatives de la vie de compositeurs insignifiants ».

Et peu importe à quel point ces mots sont durs à prononcer, ils contiennent plus qu’un simple grain de vérité. Parce que nous, guitaristes, nous ne possédons tout simplement pas d’œuvres comparables à une Sonate de Mozart ou à une Chanson de Schubert.

 

Néanmoins, même si nous manquons de « grandes œuvres », il y a suffisamment de morceaux de musique dans notre littérature qui touchent le cœur des gens et font chanter leur âme.

Et aujourd’hui, il y a tellement d’artistes qui mettent leur vie au service de la guitare et de la musique que nous n’avons plus qu’à tendre la main pour enrichir nos vies de sa beauté.

 

 

Pour donner à tout cela l’occasion de présenter la guitare et son histoire, de faire sortir ses œuvres et ses compositeurs de l’ombre et d’offrir une plateforme à tous les merveilleux interprètes de cet instrument, j’ai lancé ce blog.

 

Que pouvez-vous vous attendre à lire sur ce blog ?

 

Je veux d’abord et avant tout vous faire découvrir l’histoire de la guitare, la vie et l’œuvre de ses compositeurs et des plus grands interprètes.

Je vous présenterai de jeunes musiciens qui travaillent beaucoup leur guitare tous les jours. Je veux parler de leurs rêves, de leur connexion à la guitare, mais aussi de ce qu’ils pensent de la musique, de la littérature et de notre culture.

Et, bien sûr, je veux aussi créer un endroit où nous pourrons entendre leur merveilleuse musique.

 

Mais surtout, j’aimerais vous rapprocher de la musique pour guitare. Essayez de comprendre le travail des individus et leur propre histoire, de voir quel accès les différents interprètes ont trouvé et comment les comprendre.

Car la musique est aussi une langue qui s’apprend et à laquelle tout le monde a accès. Il suffit d’un petit effort.

 

Bien sûr, il y aura aussi des critiques de CD, comment on fabrique une guitare, des présentations de livres, des recommandations d’autres blogs et bien plus encore.

 

J’espère que vous m’accompagnerez un moment sur le chemin de ce merveilleux instrument et je vous souhaite, à vous et à moi, beaucoup de plaisir et de joie.

Bien à vous, Thomas.

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application Culture

Jetez aussi un coup d’oeil à mon application culture !

Nouveaux articles quotidiens sur l’histoire de l’Europe, la littérature, la musique classique, les beaux-arts et plus encore.

Commentaires récents

    Archives

    Blogverzeichnisse

    Blogheim.at Logo